480 Rue Saint-Charles O Longueuil (QC) J4H 1G4
Urgence dentaire
header traitement des maladies des gencives

des services complets de parodontie

Accueil » Soins dentaires » Parodontie » Traitement des maladies des gencives

Traitement des maladies des gencives

Selon l’Association dentaire canadienne, 48 % des Canadiens qui n’ont pas consulté un dentiste au cours de la dernière année sont atteints d’une maladie des gencives. C’est là une situation à prendre au sérieux, car bien qu’elles puissent paraître bénignes à première vue, ces infections peuvent entraîner des problèmes permanents. C’est pourquoi il faut prévenir la gingivite et la parodontite et, si elles se développent, s’assurer de les enrayer. Pour ce faire, à la Clinique St-Charles Inc. de Longueuil, nous proposons des services complets de parodontie.

La gingivite : une maladie courante à prendre au sérieux

La gingivite est la maladie des gencives la plus répandue. Si elle est relativement bénigne et facile à enrayer au départ, elle peut avoir des conséquences importantes si elle n’est pas traitée. La grande responsable de cette maladie est la plaque dentaire, une pellicule chargée de bactéries qui s’immisce à la jonction de la gencive et de la dent (le « point d’attachement »). Si la plaque n’est pas retirée chaque jour par un brossage des dents approprié, elle se transforme en tartre, une substance impossible à déloger autrement que par un nettoyage en clinique dentaire. Ainsi, l’accumulation de tartre contribue à la prolifération des bactéries qui s’attaquent aux gencives et entraînent des infections, lesquelles se laissent voir à certains symptômes :
  • Une inflammation modérée des gencives (brillance, rougeur et gonflement) ;

  • De la sensibilité et des douleurs légères ;

  • Une halitose persistante (mauvaise haleine) ;

  • Des saignements lors du brossage des dents ou du passage de la soie dentaire.


La parodontite : une infection plus profonde

Lorsque la gingivite n’est pas soignée à temps, une parodontite peut se développer. Cette maladie inflammatoire d’origine bactérienne affecte les gencives et les autres tissus du parodonte (ligament, cément, os alvéolaire). Ses conséquences sont irréversibles et parfois très graves. En effet, elle peut mener à un déchaussement des dents, une détérioration de l’os de la mâchoire, voire des pertes dentaires. Bien que seul un dentiste puisse la diagnostiquer, sa présence peut se voir à certains signes :
  • Un œdème gingival ;

  • De la douleur plus ou moins prononcée ;

  • Des poches parodontales (un décollement gingival dû à la concentration de bactéries) ;

  • Une instabilité dentaire ;

  • Des poches parodontales (un décollement gingival dû à la concentration de bactéries) ;

  • Une récession gingivale (déchaussement des dents) ;

  • Des saignements fréquents.

Les traitements possibles

Pour mettre un terme à l’infection, il est absolument nécessaire d’effectuer un grand ménage de la bouche : il faut retirer toutes les bactéries, le tartre et la plaque se trouvant sur la surface des dents et à la base des gencives. Pour ce faire, l’hygiéniste ou le dentiste utilise plusieurs outils et techniques, choisis en fonction de la gravité de la maladie. Ainsi, un simple détartrage peut suffire à enrayer une infection mineure. Les manifestations plus sévères demandent parfois l’usage de rince-bouche antiseptique, la prise d’antibiotiques, ou le recours à une intervention plus invasive. De ce fait, le spécialiste doit quelquefois nettoyer la cavité buccale sous anesthésie locale lors d’un surfaçage radiculaire ou curetage fermé. L’espace sous les gencives est alors assaini, et les poches parodontales sont retirées. Dans les cas plus avancés (déchaussement, dents branlantes), des interventions chirurgicales (curetage ouvert, reconstruction) sont nécessaires. Si la perte osseuse est importante, il faut alors procéder à des greffes d’os ou à la pose d’implants.

Les maladies des gencives : il vaut toujours mieux les prévenir

Bien que traitable, surtout dans ces premiers stades, il vaut toujours mieux limiter l’apparition et l’approfondissement des maladies des gencives. Ainsi, pour éviter des conséquences désagréables, nous vous conseillons de privilégier une alimentation équilibrée, de renoncer au tabagisme, de modérer votre consommation d’alcool et d’avoir une excellente hygiène buccodentaire. Brossez-vous les dents au moins deux fois par jour pendant deux minutes et utilisez la soie dentaire quotidiennement. Nous rappelons également que le meilleur moyen de se prémunir des problèmes associés aux infections gingivales est de visiter régulièrement votre dentiste de Longueuil !

L’hygiène dentaire de bébé en 5 questions

À la Clinique St-Charles, nous offrons un service de dentisterie pédiatrique à Longueuil et nous sommes toujours très […]

3 avantages de la technologie CEREC

À la Clinique Saint-Charles, nous nous faisons un devoir de mettre à la disposition de nos patients des […]

EN QUOI CONSISTE UN EXAMEN DENTAIRE?

Le dentiste est un spécialiste de la santé buccodentaire. En tant que tel, il est en mesure de […]

Blogue

Une mine d’informations

Des trucs et astuces pour vous aider à préserver la santé et la bonne apparence de votre dentition !